Jeremi Durand Sublimates a Dancer’s Gestures

Dans sa dernière série, le réalisateur et photographe primé Jeremi Durand sublime à nouveau un corps et pas n’importe lequel, puisqu’il s’agit de celui de la danseuse et performeuse : Aliashka Hilsum. Cette dernière incarne ici une statue humaine, intelligemment teintée d’un aspect urbain et contemporain qui l’ancre véritablement non pas dans un musée de peintures classiques, mais bien dans un contexte actuel. Jeremi a savamment réussi à saisir et suspendre le mouvement. Quant à elle, la modèle très expressive, a su mettre sa sensibilité et sa force au service du photographe. On peut d’ailleurs retrouver son travail dans le collectif Goku Kepler.

L’intitulé de la série n’a pas été choisi par hasard. En effet, l’artiste a en ce moment envie de figer le mouvement dans le temps et de présenter le corps humain qui le fascine depuis toujours, comme une œuvre d’art. « On va toujours plus vite, j’ai eu envie de ralentir », explique-t-il. Ici, Museum est une fenêtre ouverte sur la perception du corps, son fonctionnement et son mécanisme comme une œuvre de musée, « comme quelque chose d’incroyablement efficace, redoutable, complexe, et de le figer dans le temps pour les yeux du spectateur », conclue Jeremi.

Pour en découvrir plus sur Jeremi et son oeuvre, rendez-vous sur son site internet ou son compte Instagram.








About the author